Dynamiques spatiales du Quartier des Spectacles

Section: Nouvelles- Fév 01, 2016 Commentaires fermés sur Dynamiques spatiales du Quartier des Spectacles

Elyane Montmarquet, étudiante en géographie à la maîtrise à l’UQÀM et membre du GREF, nous présente un résumé de son mémoire de recherche sur les dynamiques d’appropriation du Quartier des Spectacles.

Le Quartier des spectacles fait maintenant partie intégrante de la vie montréalaise. Les touristes le visitent, les festivaliers s’y rassemblent et les travailleurs et étudiants du quartier y prennent leurs pauses. Les espaces publics du pôle de la Place des Arts attirent les foules lors des grands événements, mais semblent aussi accueillir des usagers lors de la période creuse, le moment de l’année où les grands festivals comme le Festival international de jazz de Montréal n’utilisent pas cet espace. Ainsi, plus de cinq ans après les premières inaugurations de ces espaces publics, il semble pertinent de se questionner sur ce qui s’y passe au quotidien. De plus, s’assurer de leur vitalité tout au long de l’année est un des objectifs qui figure dans tous les programmes particuliers d’urbanisme visant ce secteur ainsi que dans le mandat du Partenariat du Quartier des spectacles, organisme en charge de cette zone. Toutefois, les données sur le quotidien de ces espaces sont rares ou éparpillées et elles ne dressent pas le portrait de la personnalité de ces espaces publics en période creuse. C’est dans cet optique que ce mémoire traite du thème de l’appropriation de l’espace public, un concept qui est de plus en plus souvent abordé en géographie, mais qui ne possède ni de définition précise, ni de méthode d’analyse reconnue. Les recherches abordent souvent la question de l’utilisation ou de l’appréciation de l’espace, de son attractivité ou des comportements des citoyens environnants, en tant qu’éléments distincts les uns des autres. Ce mémoire tente donc de présenter un mode d’évaluation de l’appropriation de l’espace public, qui incorpore ces éléments. Le terrain de recherche intègre les trois espaces publics principaux du pôle de la Place des Arts, soit la place des Festivals, l’Esplanade de la Place des Arts et la promenade des Artistes.

Capture d’écran 2016-01-31 à 21.18.13La prémisse principale de ce mémoire est que, dans le cas d’espaces publics, l’aménagement joue un rôle influent sur les modes d’appropriation. Il a donc fallu d’abord dresser le portrait des usagers pour comprendre qui sont ces gens qui se rendent sur ces espaces publics. Puis, en les questionnant sur leurs perceptions de l’espace, en identifiant les actions qu’ils entreprennent et en qualifiant le rôle de l’espace dans l’usage qu’ils en font, il a été possible de définir les types d’appropriations qui existent. L’aménagement a ensuite été mis en lien avec les types d’appropriation et d’usagers qui ont été préalablement décrits. Il est ainsi possible de dépeindre les dynamiques d’appropriation en dressant un portrait général englobant les trois espaces publics étudiés ainsi qu’en soulignant les différences entre chacun d’entre eux. La distinction entre les trois espaces publics est un fort indicateur de l’influence de l’aménagement sur l’appropriation de l’espace public.

Elyane Montmarquet