Rio: poudre aux yeux ou legs véritable ?

Section: Uncategorized- Mai 04, 2016 Commentaires fermés sur Rio: poudre aux yeux ou legs véritable ?

Capture d’écran 2016-05-04 à 10.25.06Dans le document officiel de présentation des JO de la ville de Rio, le nom de «Barcelone», hôte des Jeux olympiques de 1992, revient à de nombreuses reprises dès les premières pages. On y trouve même une citation de Pasqual Maragall, maire de la capitale catalane à l’époque: «Il y a deux types de Jeux olympiques: une ville qui sert les Jeux et des Jeux qui servent une ville.»

Barcelone est l’exemple que le mouvement olympique aime lancer pour montrer que les Jeux peuvent changer le visage d’une ville de manière permanente. Et après la Coupe du monde de soccer brésilienne, en 2014, qui a laissé derrière elle de gigantesques stades en hibernation, l’organisation de Rio 2016 a vite compris qu’elle devait convaincre la population que les Jeux laisseraient dans leur sillage un legs plus concret.

Le verdict de Sylvain Lefebvre, professeur de géographie de l’UQAM, est sans appel: le contexte actuel rend impossible tout parallèle entre Rio et la capitale catalane. «Barcelone avait réussi à mettre à niveau beaucoup d’équipements qui étaient déjà là, et la tenue des Jeux s’est inscrite dans un courant de revitalisation de toute la ville qui était déjà amorcé depuis plusieurs années. Cela s’inscrivait dans une logique parfaitement cohérente, sans démesure. On n’est plus du tout dans la même échelle de grandeur. Les budgets ont explosé, le coût des grands amphithéâtres et de la sécurité a augmenté exponentiellement.»

Le spécialiste de la question olympique est sceptique quant au projet de Rio de démonter un stade, l’Aréna du futur, après la compétition, pour construire quatre écoles avec ses matériaux. «Dans chaque ville qui accueille ce genre d’événements, le débat est à savoir si l’argent ne devrait pas plutôt aller à l’éducation et la santé. Alors quoi de mieux, pour l’acceptabilité sociale, que d’annoncer qu’une fois la compétition terminée, un stade va être transformé en quelque chose lié à l’éducation? Je pense que c’est davantage de la poudre aux yeux.»

Le Comité organisateur soutient que le legs des JO sera à la hauteur des investissements.

Lire la suite : ici